RSS Feed Twitter

Archives de la catégorie ‘Société’

Réflexion candide sur l’abstention et les bulletins blancs

2012/05/08 par remy Commentaires fermés

Hier matin, France Info annonçait 19,5% d’abstention pour le deuxième tour (soit un peu en dessous de 9 millions de personnes) et, parmi eux, 2 millions ont réellement voté, mais ils ont voté blanc (seulement 750 000 votes blancs au premier tour). C’était suffisamment important pour que les médias en parlent (du moins durant une journée).

Avant les élections, j’avais discuté avec différentes personnes sur la problématique de l’abstention et de ce qui la motive. J’avais lu aussi un certain nombre d’articles de blogs expliquant les raisons d’une décision d’abstention. Les arguments qui revenaient régulièrement étaient un manque d’appétence pour les candidats en lice et la non-reconnaissance du bulletin blanc comme moyen d’expression (apparenté à une abstention alors que les personnes sont allées voter et se sont donc exprimées).

Cette idée que le bulletin blanc représente quelque chose de particulier en a amené certains à se constituer en association. Au moins, les chiffres sont disponibles et il est déjà possible de distinguer ce qui est abstention et ce qui est vote blanc. Maintenant, la grande question est de deviner quel sens donner à une abstention ou à un vote blanc.

Car si l’on réfléchit candidement à ce qu’est une élection, la seule chose qui me vient à l’esprit est une décision.

L’élection n’est pas une expression de nos opinions, même si celles-ci sont en grande partie à la base de la décision que nous prenons. Une opinion exprimée, on en tient compte … ou non. Exprimer ses opinions nous permet d’influer sur les choix des autres, concitoyens ou élus. Quand vient le moment de voter, il est trop tard (ou trop tôt) pour exprimer une opinion. C’est le moment de faire un choix. Que notre choix ait été celui de la majorité (même relative) ou non, si nous voulons exprimer nos opinions sur les idées et les actions d’un élu (ou promesses d’un candidat), il faut le faire avant d’aller voter pour que cela ait un effet.

Pour ce qui est de l’appétence pour les candidats, faire un choix, ce n’est pas forcément décider quelle est la solution parfaite, mais c’est parfois décider quelle est la moins mauvaise. Pour cela, il est nécessaire d’être informé, de comprendre les tenants et aboutissants du choix que l’on nous demande de faire. En l’absence de possibilité d’annulation de l’élection pour cause d’abstention, le seul sens que je puisse donner à un vote blanc ou à une abstention, c’est reconnaître que l’on est incompétent pour prendre une décision et que l’on s’en remet aux autres pour le faire à sa place.

Si vous avez voté blanc ou si vous vous êtes abstenu pour une autre raison, soyez assuré que je ne l’ai pas comprise (pas plus que nos élus qui ne se prendront pas la tête pour la comprendre).

Mais rien n’est perdu. Il est encore temps de vous exprimer et de communiquer vos raisons, vos idées et vos solutions avant la prochaine élection. Même si cela ne touche qu’une personne et la fait changer d’avis, vous aurez eu plus d’impact qu’en votant blanc ou en vous abstenant Dimanche dernier.

 

Telcos et Neutralité du Net : candidats racketteurs

2011/07/28 par remy Commentaires fermés

Ce n’est pas moi qui le dit, mais cet excellent article de blog sur challenges.fr (mis en avant dans leur newsletter en plus).

Je suis on ne peut plus d’accord.

Le plus désolant étant bien entendu que les politiques pourront céder assez facilement à l’argument qu’il s’agit de faire payer les grands méchants sites américains sans tenir compte de l’impact sur notre économie florissante de l’Internet. L’exemple de la taxe Google montre bien que nos élus peuvent facilement céder à l’appel tribal du « eux contre nous », sans tenir compte des conséquences locales ou sans s’attaquer au vrai problème (dans le cas de la taxe google, l’hétérogénéité de la fiscalité européenne).

Dans le cas qui nous occupe, faire payer les sites de contenus aurait pour conséquence d’assurer la position des gros sites actuels (donc essentiellement américains puisque pour le moment ils forment la majorité des sites « rentables » à fort trafic) car cela empêcherait l’apparition de concurrents à fort trafic mais évidemment incapables de payer le transport de leur contenu au début de leur croissance. Cela empêcherait aussi l’apparition de services innovants à fort trafic, mais qui mettent du temps à trouver leur modèle économique (Youtube et Dailymotion ou Twitter en sont des exemples).

 

Sortir du nucléaire, oui … mais

2011/03/18 par remy Commentaires fermés

Je suis loin d’être un écolo en chapeau de paille et sabots mais je suis quand même sensible aux arguments constructifs sur la protection de notre environnement afin que nous (et surtout nos enfants) puissent vivre agréablement. Je peux donc accepter de faire des efforts, mais pas aux prix d’une stagnation de notre société ou en limitant notre progression technologique et ce qu’elle nous permet de réaliser.

Je peux donc envisager de sortir du nucléaire mais pas au prix de réduction de notre approvisionnement d’énergie électrique. L’énergie électrique de plus est la seule voie qui nous permettrait de réduire un énorme producteur de pollution : le moteur à carburant fossile. Je préfère utiliser le pétrole pour faire du plastique plutôt que pour faire avancer une voiture. Le nucléaire a aussi ses problèmes de pollution, ses déchets. Il est donc légitime de mettre en place des sources d’énergies alternatives. Celles-ci ont pourtant un défaut majeur : on ne peut pas les utiliser comme on le veut, au moment où on en a le plus de besoin. D’ailleurs, le nucléaire aussi manque de flexibilité de ce point de vue.

Bizarrement, depuis que la vague des énergies vertes nous a submergé, je n’ai pas entendu parler d’investissements dans la recherche sur les moyens de stocker en masse de l’énergie. Je ne parle pas des batteries de voitures, mais d’usines permettant de stocker (et de rendre à la demande) des mégawatts. Si nous avions ce genre de chose, les sources d’énergies renouvelables seraient vraiment rentables (et donc envisageables) car on serait assuré d’utiliser la moindre parcelle d’énergie produite quelque soit le moment de production.

Je n’ai malheureusement aucune idée de la manière dont on pourrait s’y prendre. Mais celui qui réalisera ce genre de chose sera assuré d’avoir trouver la poule aux oeufs d’or.

 

Nos réactions inciviles

2011/01/23 par remy Commentaires fermés
Christère Lambof contre Calamity Marie-Chantal : le choc

trouvons comment éviter ces deux comportements !

Je viens de me faire la remarque qu’il est parfois extrêmement difficile, même pour nous adultes d’un âge bien avancé, de réagir d’une manière civile, voire civilisée, quand quelqu’un nous adresse un reproche sur notre conduite.

lire la suite…

 

Economie du Net et Neutralité du Net

2011/01/19 par remy Commentaires fermés

We Are The Web !
Vous avez surement vu ces articles (Numérama, LeMonde.fr ) sur la mise en place par le site MegaUpload d’un avertissement si vous avez des problèmes de bande passante avec le site et que vous êtes chez Orange pour votre connexion Internet. Cet avertissement accuse Orange d’être à l’origine des ralentissements à cause de son manque de bande passante allouée avec Cogent sur le réseau duquel se trouve MegaUpload. Cette campagne a pour but de soutenir Cogent dans ses négociations avec Orange en ralliant le soutien des utilisateurs finaux de ce dernier.

Cette polémique relance la problématique de la neutralité du Net, en tous cas sur son aspect économique.
lire la suite…

 

Who is watching the watchmen (hadopi-men en fait) ?

2009/05/20 par remy 2 commentaires »

Je suis tombé sur la vidéo suivante dans un post récent de Daniel Broche:

La vidéo est effectivement très pédagogique et soulève en fait une question principale : comment peut-on avoir confiance dans les « dénonciations » des officines en charge de fournir des adresses IP à l’Hadopi (les hadopi-men) ?

Il faudrait au moins assurer la transparence complète des procédures d’agréments pour de telles officines et, comme c’est déjà le cas pour les fichiers d’informations personnelles déclarés auprès de la CNIL, avoir accès aux informations qui ont mené cette officine à signaler votre IP à l’Hadopi.

La grande question est donc bien de savoir qui va assurer l’intégrité et le sérieux des hadopi-men afin d’éviter des bévues qui feront très mal à certains (par exemple, si on me coupe la connexion internet au bureau, je mets la clé sous la porte).

 

Les antennes relais ont bien un effet (virtuel) sur le cerveau !

2009/04/24 par remy 1 commentaire »

Voir l’article suivant : Victimes d’une antenne relais… inactive.

Cela démontre bien que les antennes-relais ont bien un effet sur le cerveau des riverains, même si il est psychosomatique.

Nouvelle contrainte pour les opérateurs donc : tout nouvelle antenne devra être installée sans que les riverains s’en rende compte et sans qu’ils la voient par la suite. Je suis sûr que cela va booster notre industrie : on va découvrir le moyen de devenir invisible très rapidement !

 

Nouveau business model pour l’industrie automobile : et en plus, c’est moral !

2009/04/21 par remy 1 commentaire »

L’une de mes bonne résolutions décennales est que la prochaine voiture que j’achèterai sera la plus propre possible, et de préférence électrique. C’est pourquoi je m’intéresse un tant soit peu à tout ce qui se rapproche des technologies et business modèles autour de la voiture électrique. Je viens de tomber sur cette vidéo qui parle du business modèle de "Better Place", par son patron Shai Agassi. Il est très bon, il a un discours bien rôdé et il est convaincant. Cela serait cool si en Europe, à défaut de mettre quelqu’un sur la lune, on pouvait réaliser ce plan et, je le pense, complètement revitaliser notre industrie automobile.

 

L’HADOPI va trop loin

2009/04/04 par remy 2 commentaires »

Jusqu’à présent, je m’inquiétais de cette loi essentiellement car elle inverse la charge de la preuve. En cas d’accusation de piratage, la personne incriminée devra prouver qu’elle est innocente. Mais il semble que la loi a été votée avec un amendement stipulant que le seul moyen de prouver son innocence sera d’avoir installé un logiciel mouchard sanctifié par l’administration, payant et sans aucune assurance d’interopérabilité. Voir le communiqué de l’April et l‘interview très instructive de Jean-Michel Planche. Et je suis d’accord avec la position de l’April : il y a une insécurité juridique pour tous les utilisateurs de logiciel libre, car si on est accusé à tort, à priori, l’administration (je n’ose dire l’Etat) ne nous laissera aucun moyen de nous défendre.

Aider l’April à défendre nos droits : adhérer à l’association. Je viens de le faire au nom de Teorem.

 

Seedcamp et Entrepreunariat

2009/02/17 par remy Commentaires fermés

La semaine prochaine, je participerai en tant que mentor au Mini-Seedcamp Paris. Le but de cette manifestation est de permettre à des porteurs de projets plus ou moins avancés de rencontrer des gens d’expérience dans différents domaines afin de répondre à leurs questions (voir plus si affinités).

Pour ma part, j’apprécie grandement la possibilité de voir des idées nouvelles et d’apporter ma pierre pour leur permettre d’avancer, et de favoriser ce cette manière l’esprit d’entreprendre.

C’est la même motivation qui m’a fait accepter d’aider les étudiants qui suivent le parcours CECA à l’INP de Grenoble. Même si il paraît difficile pour ces étudiants de se lancer dans la création d’entreprise dès la fin de cette année, cela leur sera d’une grande utilité et leur montrera que l’entrepreunariat est à leur portée.